17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 12:25

 

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                  

Paris, le 14 décembre 2009

L’AFBV CRITIQUE SEVEREMENT LA NOUVELLE PUBLICATION

 DE G.E. SERALINI CONTRE LES MAïS OGM

 

Une fois encore G.E. Séralini (1), militant anti-OGM, intervient très médiatiquement en publiant dans une revue qui ne figure pas parmi les grandes revues scientifiques les résultats d’une nouvelle analyse de travaux effectués ces dernières années sur les OGM. L’Association Française des Biotechnologies Végétales (AFBV), présidée par le Professeur Marc Fellous, remarque que cette publication arrive très "opportunément" au moment où des décisions sur le maïs Bt (MON 810) vont être prises au niveau français et européen. Dans cette étude (2) financée par Greenpeace, l’AFBV constate que M. Séralini émet à nouveau des doutes sur la sécurité sanitaire de trois maïs OGM (3) sans apporter aucune nouvelle preuve, alors que ces trois OGM sont autorisés et cultivés dans le monde depuis plusieurs années et qu’ aucun problème sanitaire n’a jamais été mis en évidence de façon scientifique. M. Séralini contredit ainsi à nouveau les avis des experts scientifiques des instances d’évaluation française, européenne et internationale sans apporter  aucune preuve nouvelle.

 L’AFBV informe que cette "étude" est en réalité une nouvelle analyse statistique et une nouvelle interprétation de données déjà existantes en quelque sorte "recyclées" et bien connues depuis longtemps mais n’est nullement le résultat de nouvelles expérimentations. En effet dans cette  analyse, M. Séralini utilise toujours les mêmes données biologiques de base déjà publiées en 2004  et utilise à nouveau les mêmes analyses biostatistiques pour mettre en cause, comme il l’avait déjà fait en 2007, la sécurité sanitaire de ces trois maïs OGM. Les toxicologues et statisticiens consultés par l’AFBV émettent de très sérieuses critiques sur la rigueur et la pertinence de cette publication.

Déjà en 2007, la CGB (Commission du Génie Biomoléculaire) avait conclu que la publication de G.E. Séralini sur ces données biologiques obtenues sur des rats non consanguins entrainait une grande variation inter-individu plus importante que les hypothétiques différences OGM/non OGM recherchées. L’analyse statistique appropriée prenant en compte cette variabilité rendait les différences OGM/non OGM non significatives. De plus, une différence statistique ne signifie pas pour autant qu’il existe une différence biologique, d'autant que les analyses réalisées sur tous les organes et en aveugle par des laboratoires d’histologie indépendants et certifiés ne montrent pas de différences entre rats nourris avec des maïs OGM et ceux nourris avec les témoins non OGM!.

L’AFBV déplore que la science soit mise au service de convictions personnelles ou idéologiques. Elle s’insurge contre les graves accusations formulées à l’encontre des instances d’évaluation qui réunissent des experts qualifiés de la Recherche publique. L’AFBV regrette enfin que les publications de M. Séralini rencontrent un aussi large écho médiatique alors que ses travaux ont toujours été invalidés par la communauté scientifique.


(1)    G.E. Séralini est Président du Comité scientifique du Crii-gen, association anti-OGM présidée par Corinne Lepage.

(2) International Journal of biological Sciences:Three major GMOs approved for food and feed found unsafe 14/12/2009

(3)MON 863, maïs résistant à la chrysomèle, NK 603, maïs tolérant au glyphosate et MON 810, maïs résistant à la pyrale et à la sésamie, seul OGM autorisé pour la culture dans l’Union européenne mais interdit en France depuis le Grenelle de l’environnement.

 

 


 

Qu’est-ce que l’AFBV ?

 L’AFBV est une ONG créée en juin 2009, strictement indépendante, réunissant des personnes de divers horizons dont le but est d’informer sur la réalité des biotechnologies végétales de la façon la plus crédible possible en s’appuyant sur l’expertise de ses membres et sur des travaux reconnus par la communauté scientifique. Elle est présidée par Marc Fellous, Professeur de génétique humaine, et s’appuie sur un Comité scientifique présidé par Michel Caboche, Directeur de Recherche INRA, membre de l’Académie des Sciences.

Elle est aussi parrainée par des personnalités comme Axel Kahn, Président de l’Université Paris Descartes, Jean-Marie Lehn, prix Nobel de chimie. Elle est soutenue par des personnalités européennes comme Marc Van Montagu, professeur à l’Université de Gand et créateur de la première plante transgénique en Europe.

 Dans ses 70 membres-fondateurs, l’AFBV dénombre 35 chercheurs dont :

- 15 Directeurs de recherche (INRA, CNRS, CIRAD)

- 14 Académiciens (Académies des Sciences, de Médecine, des Technologies, de l’Agriculture, Vétérinaire)

- 1  ancien DG  de l’ Institut Pasteur, 1  ancien DG de l’INRA ,1 ancien DG du CIRAD


 

 

 Commentaires:

Dans le communiqué médiatisant sa publication redondante, le CRIIGEN n’hésite pas à pratiquer la diffamation ouverte :

« Le CRIIGEN souligne à présent le conflit d’intérêt et l’incompétence de ces comités (EFSA, CGB,AFSSA..) pour contre expertiser la présente publication ; parce qu'ils se sont déjà prononcés positivement sur les mêmes tests en négligeant les effets secondaires. »

http://www.criigen.org/

Séralini et ses acolytes osent tout, et c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît. GES paraît plutôt mal placé pour parler de conflits d’intérêt…Quant à l’incompétence… :

 

GES disqualifie donc d’avance toute contre-expertise, tout jugement de la part de ses pairs. Il faut dire que ses analyses statistiques précédentes, pour le moins folkloriques, ont été recalées par …ces mêmes organismes, mais aussi par les experts allemands, néo-zéolandais etc…

 

 Ce mépris constamment affiché pour les mœurs scientifiques (GES, à la manière des lacaniens, « s’autorise de lui-même »), aurait dû une fois de plus mettre la puce à l’oreille des journalistes sur le sérieux de ce personnage.  Il n’en est rien :

 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/12/11/une-etude-prouve-la-nocivite-pour-l-organisme-de-trois-mais-monsanto_1279552_3244.html#ens_id=1269926

 

Les anti-OGM n’auront pas tardé à se saisir de la perche. François Grosdidier , qui partage avec les mystiques du CRIIGEN l’opinion que les OGM, c’est pas naturel, a saisi le Haut conseil des biotechnologies.

 

http://www.goodplanet.info/goodplanet/index.php/Contenu/Depeche/OGM-un-depute-saisit-le-Haut-conseil-des-biotechnologies

 

Avec les anti-OGM, les plaisanteries les meilleures sont les plus longues….

Anton Suwalki


 

 

 

Quelques documents sur le cas GES 

 

-La dernière publication de GES & Spirou :

http://www.biolsci.org/v05p0706.htm

 

-L’avis de la CGB sur une précédente étude qui « prouvait » déjà que le MON 863 était toxique

 

http://www.agriculture-environnement.fr/telecharger/Avis_CGB_MON863_15juin2007.pdf

 

-L’avis de l’EFSA sur cette même étude :

http://www.efsa.europa.eu/EFSA/efsa_locale-1178620753812_1178621165358.htm

 

-Les critiques de GES à propos de l’évaluation sanitaire, et la réponse de Gérard Pascal, non dépourvue d’ironie :

http://www.botanischergarten.ch/Seralini/Seralini-Pascal-Answer-OECD-2007.pdf

 

-Une critique détaillée du Livre de GES - Ogm, le vrai débat -par Philippe Joudrier

http://www.botanischergarten.ch/Seralini/Joudrier-INRA-Seralini-Rebuttal-french-230501.pdf

 

-Les mystifications statistiques de GES :

http://gmopundit.blogspot.com/2007/03/lies-damn-lies-and-statistics.html

http://imposteurs.over-blog.com/article-29829309.html

http://imposteurs.over-blog.com/article-30006464.html

 

-Une découverte fondamentale de GES : les mâles et les femelles, c’est pas pareil !!!

http://imposteurs.over-blog.com/article-34766192.html

 

-Séralini, saint , martyr ….

http://alerte-environnement.fr/?p=1756

 

… et prédicateur :

http://imposteurs.over-blog.com/article-18357100.html

 

Les pillules « détoxifiantes » magiques de Séralini :

http://imposteurs.over-blog.com/article-33136376.html

http://imposteurs.over-blog.com/article-33473024.html

 

GES exporte sa propagande :

http://imposteurs.over-blog.com/article-aubergine-bt-le-criigen-exporte-ses-pseudo-expertises-en-inde-39732782.html

Partager cet article

commentaires

Laurent Berthod 23/12/2009



Prendre le journal militant Libération comme réference dans une controverse scientifique, on fait mieux, mon cher Juju.

Prétendre que les sceptiques se limitent à Allègre et Courtillot est un mensonge des écologistes falsificateurs.

Vous trouverez quelques références sur les scientifiques, pas les blogueurs, sceptiques et quelques liens vers leurs prises de positions
publiques, pas leurs articles peer review, dans mes articles :

Réchauffement climatique : la science sacrifiée sur l’autel de la pensée unique

 Réchauffement climatique : les certitudes du GIEC se fissurent

 Mille fois répété un mensonge n'en devient pas une vérité


Par ailleurs, faut-il rappeler que la science ne se fait pas par voie de consensus ?

Bien à vous et bonnes vacances !



Bruno 23/12/2009


Ah non... revoilà les pollueurs d'AL... ! Et le rapport avec l'AFBV ?


Capitaine Poltron 23/12/2009


FSANZ response to Seraliniet al.(2009), A comparison of the Effects of
Three GM Corn Varieties on Mammalian Health,Int. J. Biol. Sci. 5(7): 706-726


anton suwalki 23/12/2009



Comme on pouvait s'y attendre, le caractère hybride du Haut Comité sur les biotechnologies aboutit à ça :
http://www.ogms.be/actualites/mon810-le-haut-conseil-des-biotechnologies-se-discredite/306



ptoufle 05/01/2010


Bonjour, vous me permettrez cette petite parenthèse concernant les interventions de Juju : """Je ne suis pas climatologue: mon opinion personnelle repose donc toujours sur les données et les
conclusions qui m'ont été présentées à l'université. Ces données et les conclusions que l'on peut en tirer font que je range donc à l'opinion scientifique "majoritaire", d'autant plus que les
quelques arguments anti-réchauffistes que j'ai entendu ne m'ont pas convaincu jusqu'à maintenant.""""" Il devrait en être de même concernant les OGM ! L'opinion majoritaire écrasante des
scientifiques concernant les OGM actuellement cultivé est favorable, et rien ne montre qu'il y ait des soucis sanitaires avec, hormis quelques études non confirmées sorties par des individus qui
entretienne la confusion avec le militantisme. Il en est de même avec le RCA, la grosse différence est que dans le cas des PGM il n'existe pas un organisme mondial organisant la connaissance sur le
sujet. Ainsi, la logique veut que de la même manière qu'on doit admettre qu'il est fort probable que le réchauffement soit en grande partie lié à l'activité humaine, il faut comprendre qu'il n'est
pas pertinent de condamner les PGM actuellement développés.


Sylvander 15/01/2010


Bonjour,
je viens de découvrir ce blog et je suis heureux de son existence, car le développement des idées obscurantistes, sous couvert de théorie du complot m'effraie. le fond de vos apports est rigoureux
et salutaire. CEPENDANT, il faut absolument éviter un ton polémique (trop présent dans l'article sur Séralini), même si c'est difficile de se "retenir". sinon, vos affirmations seront mises sur le
même plan que ce que vous critiquez. Il faut garder le recul, la distance et la rigueur scientifiques. attention de ne pas nourrir la paranoia de nos adversaires. et n'oubliez pas que les
institutions scientifiques/les chercheurs doivent aussi être critiqués. une conception strictement technique  et réactive (curative) de la santé doit être critiquée également. votre blog sera
d'autant plus apprécié que vous ne serez pas uniquement dans une polémique front contre front.


Ryuujin 03/02/2010


Concernant le climategate, personnellement j'ai fais l'effort d'aller replacer les extraits prouvant sois-disant une falsification, et on se fiche vraiment de nous : il ne s'agit que de l'emploi
d'expressions qui seraient certes déplacées en public, mais qui sont classiques dans des échanges privés, et qui n'ont strictement rien à voir avec une falsification !!

Sylvandre, le cas Seralini n'est pas facile à traiter ; que veux tu qu'on dises d'un type qui publie 3 fois la même chose sans tenir compte des corrections qui en sont faites, qui milite
politiquement contre les OGM, qui vends des pseudo remèdes détoxifiants avec un pote qu'il implique dans son travail "scientifique" etc...etc...?
Difficile de ne pas parler de charlatanisme.

A ce propos, quel est donc cette mistérieuse Commission ou ce mistérieux Comité pour la réévaluation des biotechnologies de l'Union Européenne dont Seralini se déclare ? J'ai beau chercher, je ne
trouve nulle traçe de son existence.


Christophe Noisette 02/06/2010



Bonjour


Christian Vélot, chercheur en biologie moléculaire à l'Université de Paris Sud, a publié un article - qu'Inf'OGM vient de reprendre sur son site - qui analyse les propos de l'AFBV, une
association soit-disante rigoureuse et transparente et qui n'est en réalité qu'une organisation militante qui promeut les plantes transgéniques. Chaun peut défendre la vision qu'il a de
l'agriculture. Le problème est qu'il faut avoir l'honnetêté intellectuelle de ne pas se cacher derrière la soit-disante objectivité et neutralité de la science pour faire passer des messages
partisans. La Science sert trop souvent de cache-sexe à des visions idéologiques et politiques et cela fausse le débat. Or, nous le savons tous, la science n'est pas exacte, absolue et
définitive. Elle n'est que mouvement d'idées. Il n'existe pas UNE science, mais de nombreuses interprétations... Christian Vélot relève donc quelques points mis en avant par l'AFBV qu'il
considère comme inexactes.


Le texte est accessible ici : http://www.infogm.org/spip.php?article4449.


Nous vous souhaitons une bonne lecture et que le débat puisse émerger de façon sérieuse et rigoureuse, ce que nous appelons de nos voeux depuis déjà quelques années ;)


Cordialement


Inf'OGM



anton suwalki 02/06/2010



Bonjour Christophe Noisette,


 


J’avais reçu la lettre de Vélot et je n’ai pas encore pris le temps de la lire en détail. Je suis un peu surpris que vous
parliez d’esprit partisan , de la science qui sert de cache-sexe à l’idéologie, sans voir à quel point cela s’applique à Chrisitan Vélot que vous publiez.


Il se trouve que les compétence affichées par C.V dans le domaine des OGM (trop occupé probablement à faire des conférences
anti-OGM )sont plus que douteuses…Lire notamment :


 http://imposteurs.over-blog.com/article-christian-velot-est-anti-ogm-tout-s-explique-1-46986030.html


http://imposteurs.over-blog.com/article-18258545.html


Cela dit si vous désirez exprimer vos opinions ici, vous êtes le bienvenu.


Cordialement


Anton


 



Luc Marchauciel 02/06/2010



Juste en passant, parce que ça n'est pas non plus décisif dans le débat (même si ça me semble significatif)


Christophe Noisette dit :


"Or, nous le savons tous, la science n'est pas exacte, absolue et définitive. Elle n'est que mouvement d'idées. Il n'existe pas UNE science, mais de nombreuses
interprétations... "


Je trouve cette vision de la science assez limite, et susceptible de justififer tout et n'importe quoi.


Les deux premières phrases, dans leur généralité, peuvent passer (quoique...). La troisième, selon laquelle il n'existe pas une science mais de nombreuses interprétations, me semble être 
exemple de philosophie relativiste de la plus belle eau.  Qui annule automatiquement la portée des arguments qui se veulent "scientifiques" d'InfOGM : puisque de toutes façon tout cela n'est
que question d'interprétations et qu'il n'existera pas de vérité scientifique unique... à quoi bon prétendre argumenter sur le plan scientifique ? Autant dire : "mes préjugés sont... " et "vos
préjugés sont", et on en reste là, non ?



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog